Rechercher

Santé et intuition

Nous le savons, la science apporte aujourd'hui de plus en plus de preuves pour appuyer ce que je vais dire, l'instinct et l'intuition de l'être humain sont des qualités plus qu'importante dans la vie. Et si nous abordons le vivant avec un regard spiritualiste, alors elles deviennent des compétences capitales. L'aspect instinctivo-intuitif joue donc un rôle majeur dans la vie d'un être humain, et dans la Nature en général. Nos ancêtres le savaient, et nous le redécouvrons aujourd'hui à l'aune d'un nouveau paradigme qui tranquillement s'installe pour renouveler le monde des hommes.

L'arrivé de ce nouveau paradigme (l'ère du Verseau pour les amateurs d'Astrologie) bouleverse toute la planète, et le travail « plutonien » à l’œuvre dans l'astral remue plus que jamais les structures du monde humain (il a donc un impact concret dans le monde de la matière). Pour que le neuf prenne place, le vieux doit laisser tomber tout ce que n'est plus utile (et conserver ce qui l'est). C'est donc un grand ménage qui en ce moment à lieu (et ce dernier est inévitable).

Ceci étant dit, nous allons donc parler depuis le point de vu de ce nouveau paradigme. Nous allons parler du rapport instinctivo-intuitif que l'être humain entretient avec le règne végétal, et de ce que cela permet de faire au niveau de la santé. Allons-y !


De la pulsion vers la résolution :

Si l'on adhère à cette idée que l'instinct et l'intuition jouent un rôle important dans la vie d'un homme et d'une femme, alors on va pouvoir ouvrir les yeux sur une toute nouvelle vision du monde (Tout du moins nouvelle pour beaucoup, mais plutôt ancienne pour d'autres. Tout dépend de notre « ancienneté d'âme » dirons-nous). En effet, lorsque l'on se laisse guider par notre instinct, on comprend rapidement par déduction logique que celui-ci nous permet de survivre biologiquement. Grâce à son système de pulsions, l'instinct nous permet de savoir quand manger, quand dormir, etc. Grâce à cela, nous pouvons donc rester en vie.

Mais ce que nous ignorons encore, c'est que derrière ses pulsions aux apparences « mécaniques » se cache une dimension bien plus profonde et subtil, qui elle est « guidé » par l'intuition. Sans rentrer dans trop de détail, car ce n'est pas le sujet de cet article, on doit comprendre que l'instinct et l'intuition sont lié, ils fonctionnent ensemble, main dans la main (j'y reviendrais certainement dans un prochain texte pour développer tout ça). Pour les besoins de ce que je propose ici, nous avons juste besoin de comprendre les grandes lignes expliqué ici, cela sera amplement saisir pour aborder mon propos.

Nous devons alors savoir que l'aspect instinctivo-intuitif de l'humain permet de traduire les pulsions de l'être en besoins primaires et archaïques dans un premier temps, mais aussi en besoins profond (de nature émotionnels, affectifs, intellectuels, amoureux, et j'en passe). Ces besoins profonds (apparemment beaucoup étudiés par la C.N.V de M.Rosenberg) sont tout autant important car ils sont propre à l'espèce humaine (les animaux, si ils ont une conscience, ils ne peuvent pas encore avoir accès à cette profondeur de besoins car ils leur manquent un néocortex pour les découvrir). Ces besoins profonds sont souvent cachés derrière des besoins primaire, et une bonne Connaissance de soi permet de comprendre cela, et de le voir très concrètement (et pour cela, il faut s'introspecter, j'en profite pour le répéter).

En tout les cas, ces pulsions et ces besoins nous poussent à trouver leurs « résolutions » à l'extérieur de nous, et en premier lieu dans la nature concernant les besoins primaires (et nous n'allons pas raconter l'histoire de l'humanité pour prouver ces dires). Quand les animaux ont faim (pulsion interne), ils vont chercher à manger dans leur environnement (résolution externe), nous faisons la même chose. Et si nous allons sur un besoin plus profond, quand l'humain se sent dérouté face à un choix, si il peut y réfléchir en lui et trouver de l'aide auprès des siens, la résolution de ce choix se fera en agissant dans le monde extérieur. Et n'avons de cesse de faire de la sorte dans tout les domaines de notre vie. Nous le faisons donc aussi pour nous maintenir en bonne santé.

Tout ce que je viens de dire ici s'applique à des personnes n'étant pas touchés par des problèmes d'ordre psychopathologiques graves (comme la schizophrénie, la psychopathie, etc). Car ces profils là on un rapport dysfonctionnel avec leur dimension pulsionnel (ce qui engendre beaucoup de problèmes graves et dangereux si ils ne sont pas pris en charge).


Une relation invisible et sensible avec la Nature :

Quand dans son évolution de conscience l'humain transcende son monde pulsionnel primaire, il retrouve peu à peu l'accès à son intuition (qui donc se dissimule derrière l'instinct). Celle-ci va d’abord lui permettre de découvrir un rapport invisible et sensitif avec le vivant, puis, au fur et à mesure que cette qualité va grandir et s'affiner, il va pouvoir entrer en contact avec l'invisible (et donc pénétrer clairement dans le domaine de l'ésotérisme). C'est grâce à cela que l'être va pouvoir se guérir seul, et se maintenir en bonne santé sans avoir recours à des thérapies particulières.

En usant de cette intuition, et après avoir suffisamment travaillé sur soi pour l'utiliser avec clarté et fluidité, l'humain va pouvoir se rendre compte qu'il est capable de se soigner seul, simplement en suivant son instinct qui est guidé par son intuition, elle-même connecté à l'intégralité du vivant. Cela va lui permettre de savoir automatiquement quoi faire en cas de problème de santé, etc. A ce stade, il sait choisir qu'elle plante prendre pour se soigner, quel fruit et légume manger pour entretenir son organisme, etc. Tout cela se décide spontanément en respectant un processus instinctivo-intuitif très complexe qui opérera en accord à la Nature pour le bon équilibre du vivant (décrire ce processus me pousserait à devoir faire une digression hyper-intellectuelle plutôt indigeste, je vous épargne cela mes amis) !

Il faut donc coprendre que notre dimension instinctivo-intuitif nous premet, si elle est bien développé et saine, de pourvoir à tout nos besoins sans avoir recours à un tiers (médecin, naturopathe, etc). Par contre, quelques conditions obligatoires sont requises pour accéder à ce que je propose ; c'est d'avoir fait le choix de vivre en accord avec la Nature non pas par phénomène de mode, mais par appel profond nous aspirant malgré nous à suivre cette route (celle de l’harmonie avec la Nature). Mais aussi, d'avoir fait un travail sur soi complet, intégral, nous ayant conduit aux retrouvailles avec notre « Soi » (notre essence). Sans cela, on ne peut entreprendre ce que je propose sans avoir un accompagnement pour éviter de se retrouver dans de mauvaises passes.

Et oui, avant d'être autonome, il faut apprendre à le devenir, donc il faut avoir de bon guides pour être sur d'arriver à bon port ! Il ne faut pas suivre n'importe qui n'importe comment, ne pas se former à tout et n'importe quoi en pensant que ça suffira ! Et comme nous parlons de santé, il faut au début être suivis par un bon médecin afin d'être sur que nous avançons sans prendre trop de risque (ne jouez pas aux rebelles en prenant des risques inconsidérés, on ne joue pas avec sa santé tant qu'on ne la maîtrise pas pleinement) !


Choisir ces produits directement dans la nature :

Avec de l’entraînement, et une bonne dose de motivation et de travail sur soi, on arrivera à user convenablement de son intuition et de son instinct. C'est alors que nous pourrons tenter cette expérience qui consiste, lorsque l'on attrape une petite maladie peu grave, d'aller choisir spontanément dans le règne végétal les produits dont nous avons besoin pour se soigner.

Si votre instinct est bien affûté, vous choisirez intuitivement les bons produits agissant précisément là ou il faut pour vous permettre de guérir. Nous revisitons alors la théorie des signatures de Paracelse, mais dans un sens autonome ou vous retrouvez vous-même la possibilité d'être votre propre médecin (Toni Céron parle de cette notion de « médecin intérieur » qui sait ce qui est bon pour nous).

Pour que cela fonctionne, il faut bien entendu prendre en compte tout ce qui a été dit au préalable dans cet article, et se souvenir aussi qu'il est impératif de voir le règne végétal dans son état sauvage. Vous ne pourrez pas réussir ce « tour de magie » en allant cherchez vos produits dans des pots ou des conserves (etc.). Il faut voir les produits dans leurs formes naturelles afin d'entrer en lien avec eux via leurs constitutions matérielles, leurs inspirations, etc (je ne rentrerais pas plus dans ce genre de détails car il me faudrait là encore écrire une longue digression, vous m’en excuserez).

Si nous prenons par exemple l'ortie, nous voyons bien que sa forme, sa couleur, sa substance, etc, tout nous inspire et nous pousse à imaginer ce que cette plante nous évoque. Cela est la manifestation de notre intuition qui cherche à mettre du sens, et ce sens va entrer en résonance avec notre état de santé, notre équilibre intérieur ; c'est alors que petit à petit va se dessiner une relation entre soi et la plante, et la communication instinctivo-intuitive va opérer. Dans ce dialogue (« druidique » pourrions-nous dire) que nous allons avoir avec la plante, des informations vont circuler et nous renseigner sur ce qu'elle peut nous offrir, et ce dont nous avons besoin. A terme de cet échange, nous serons capable de savoir si cette plante est bonne pour nous, à cet instant précis ou nous dialoguons avec elle (notons que ce processus fonctionne dans l'instant et demande d'être entendu ici et maintenant, si nous « ratons le coche » nous ratons l’opportunité que la Nature nous offre).

Je cite cet exemple afin que vous compreniez la direction générale qu'il convient de suivre. Je ne fais donc ici qu'un grand résumé de quelque chose qui demande du temps pour grandir en soi et s'affiner. Vous comprendrez qu'en un article il m'est impossible de transmettre la subtilité de ce dont je parle. Je ne peux que tracer de grandes lignes. J'espère cependant que ce papier vous aura éclairé un peu !

G.Attewell

23 vues

© 2019 par Guillaume Attewell. Créé avec Wix.com