Rechercher

Corps astral et thérapie

De plus en plus de « thérapeutes » se disent capables de soigner le « corps astral ». J’entends cela de plus en plus, c'est à la mode, et le désastre est de mise ! Pour commencer, je doute fortement de la capacité de ces « thérapeutes » à savoir ce qu'est le corps astral. Car quand je les questionne là-dessus, j’entends tout et n'importe quoi, je constate une lacune abyssale de savoir et d'expérience. Ils piochent des définitions piquées ici et là, glanées sur internet, ou dans des livres de « développement personnel ». Ça commence mal ! Très mal !


Je les entends parfois sur YouTube utiliser un jargon pseudo-ésotérique pour donner de l'importance et du mystère à leur travail ; laissant supposer qu'ils connaissent leur sujet alors qu'ils n'y connaissent rien. Ils scandent alors des discours non maîtrisés, et il suffit d'une seule question experte pour les voir se décontenancer, et se rattraper aux branches comme ils le peuvent. Ah ! Ces nouveaux thérapeutes, praticiens de « médecines alternatives » qui ne sont en réalité que de la vraie médecine traditionnelle et naturelle, comme nos ancêtres le faisaient.


Une chose est sûre, si l'on prétend soigner le corps astral, il faut d’abord savoir ce que c'est ! Et force est de constater que personne n'a la réponse, car personne n’étudie, et ne pratique ce qui permet de comprendre ceci. Alors nous allons en parler une bonne fois pour toute.



Une explication simple :


Traditionnellement, l'anatomie humaine ne se résume pas seulement au corps physique. Nous possédons plusieurs corps. Tous les anciens textes nous parlent grosso-modo de quatre corps. Ils portent souvent des noms différents en fonction de la tradition que l'on étudie. Mais plus globalement, toutes les sciences ésotériques traditionnelles répertorient quatre corps. On lit aussi parfois cette histoire que l'être humain aurait sept corps. Cela vient de la théosophie, qui elle-même fabriqua cette soupe sur la base de l’hindouisme.


En réalité, ce que l'on nomme de nos jours « corps astral » est notre partie éthérique sensible qui nous permet d'explorer le monde de Yetzirah en Qabal. C'est le corps émotionnel dont nous parle par exemple Paracelse. Dans notre monde incarné, ce corps s'exprime via notre dimension émotionnelle, et via les formes-pensées qui s'y rattachent. Je fais ici un résumé très bref ! Pour bien comprendre la nature de ce corps, il faut étudier les textes anciens ! Et pour expérimenter ce corps, il faut pratiquer (Magie, Alchimie, Méditation, etc) !


Soigner le corps astral :


Traditionnellement, la médecine prenait en compte les différents corps de l'être, et possédait des thérapies adaptées. Aujourd'hui, lorsque nous parlons d’émotion, de corps astral, etc, nous mélangeons tout ! Nous ne savons finalement pas ce que nous faisons, et c'est bien là le drame des thérapies alternatives. Les thérapeutes alternatifs veulent du crédit, mais ils sont ignorants ! Comment est-il possible de les prendre au sérieux ?


Dans le cadre d'un travail thérapeutique, soigner ces émotions comme on aime le dire, ne revient pas à soigner le corps astral. Cela revient simplement à le vider des émotions causant du trouble (ce qui n'est pas une erreur en soi, mais uniquement une partie du traitement). On entend alors ces slogans à la mode : « libérez vos émotions, exprimez vos émotions pour être libre » etc. C'est de la bêtise ! Quid de la source générant ces émotions ? L'a-t-on traitée ? Bien sûr que non. C'est alors que les psychothérapeutes « nouvelle génération » débarquent pour vous expliquer qu'à coup de T.C.C, ou de techniques de libération émotionnelle, ils vous règlent tout ça en deux coups de cuillère à pot ! Mais bien sûr... Tout ce que fait la psychologie moderne consiste à reconfigurer le psychisme de l'être humain afin qu'il se sente mieux. En réalité, elle ne fait que déporter le problème ailleurs et autrement (cela est pratique pour les affaires, car le patient n'étant pas guéri, mais juste soulagé, il reviendra prendre rendez-vous).


Soigner le « corps astral », c'est déjà déblayer le psychisme de tout ce qui entrave l'accès à cette dimension de l'être. Car tant qu'on traite le psychisme (selon l'acception des sciences humaines), on ne traite pas le corps émotionnel. Le psychisme humain est gouverné par nos autres corps, il en reçoit les influences. Aussi, si nos autres corps sont entachés, le psychisme sera dysfonctionnel. Socrate en parle très bien lorsqu’il explique le fonctionnent de sa Maïeutique.


Si l'on veut soigner le corps émotionnel, il faut donc plonger dans son psychisme et comprendre ce qu'il s'y passe. Il fut alors frotter, nettoyer, et purifier ce dernier ; afin que nous puissions s'en servir proprement. Ensuite, il sera possible de remonter plus « haut », et toucher notre corps émotionnel pour le soigner convenablement. Car tant que le psychisme va mal, la communication avec nos autres corps est trop entravées, voire même impossible.


Les médiums :


Assez souvent, nous avons recours aux médiums pour soigner notre corps astral. C'est revenu à la mode aujourd'hui. Si cela n'est pas une mauvaise chose, ça reste dysfonctionnel tant que le psychisme est encore malade. Si un médium vous soigne, mais que votre psychisme marche mal, vous serez encore la proie de problèmes liés aux autres corps.


Admettons que l'on vous soigne d'une mauvaise influence due à une entité. Il est évident que celle-ci aura causé des problèmes de fonctionnement psychique, voire même physique. Aussi, dégager une entité vous soulagera, mais ne vous guérira ni le psychisme, ni le physique endommagé. En fait, le dégagement ouvre seulement le chemin pour guérir le reste. Mais il faudra soigner le psychisme et le physique par la suite.Si on ne fait pas ça, on conserve une faille, une blessure, une brèche parfaite pour que la maladie revienne. C'est ce que les médiums actuels ne comprennent pas. Ils se pensent tout puissants parce qu'ils voient dans l'astral, mais cela n'est rien ! Leur travail reste incomplet si le patient ne s'occupe pas du reste de son anatomie.



Les différents maux du corps émotionnel :


Là encore, avons-nous conscience des problèmes que peut rencontrer notre corps émotionnel ? Savons-nous de quoi il peut souffrir ? Les entités ne sont qu'une partie de la réponse, et là encore, beaucoup en parlent mais ne savent pas ce qu'elles sont !


Le corps émotionnel ne souffre pas d’émotions négatives. Celles-ci ne sont que le symptôme. Il faut être capable de les raccorder à leur racine, savoir d’où elles viennent ! Est-ce une entité ? Une blessure transgénérationnelle ? Un autre type de mal ? Etc. La question est complexe, et les diagnostics à l'emporte pièce vont bon train, surtout sur internet. Dans cette affaire, trop de médiums comme de psychothérapeutes ouvrent leur bouche par raconter des âneries.


Pour savoir de quoi souffre le corps émotionnel, il faut discuter avec son patient, faire parler son corps, mais aussi son psychisme. Par là, ce dernier dévoilera ses émotions et les images qui s'y rattachent. Et si le thérapeute est bon, il pourra même percevoir (percer pour voir) au-delà de la matière pour traquer le mal. C'est tout un art, toute une science, et c'est avant tout une vocation, et non une mode.


Ce petit article réduit et résume une question large et complexe. Je ne peux ici que souligner les choses qui me choquent et me dérangent. Je ne peux pas répondre correctement en un maigre texte comme celui-ci, vous m’en excuserez. J'espère seulement avoir pointé les sottises qui me fatiguent de lire et d'entendre. Dans ce monde de mensonge et d'illusion, même les justes se font tromper ! Et si Dieu me le permet, je m'emploie à aider du mieux que je le peux les gens sincères. Les autres n'ont pas besoin de moi.


G.Attewell


Liens des images :

- http://agora.qc.ca/dossiers/Microcosme

- https://infinitehoroscopes.com/index.php/2019/08/20/a-beginners-guide-to-astral-projection/


55 vues

© 2019 par Guillaume Attewell. Créé avec Wix.com